mardi 7 juillet 2009

Schizophrénie et religion

Moïse et les tables.
Le blog d´un schizophrène :
http://schizophrenie.unblog.fr/
"Le récit le plus explicite d´une hallucination étant certainement celui de Paul sur le chemin de Damas.
Si j´en crois mon expérience, il est fort possible que Moïse ait gravé dans la pierre les dix commandements qui lui parvenaient d´une voix qui lui a parlé à la troisième personne. Cela ne surprendrait personne aujourd´hui de croiser un illuminé investit d´une mission divine aux abords du mur de Jérusalem, que ce soit le syndrome de Jérusalem ou d´autre syndromes décrits a proximité de lieux de culte, la mystique n´est jamais loin d´une certaine forme de folie.
Comment différencier mystique et maladie ?
Au delà de l´exégèse des textes sacrés, il faut, je pense, déjà percevoir la schizophrénie comme un élément qui rayonne depuis longtemps sur les hommes... "

1 commentaire:

  1. A propos du syndrome de Jérusalem :

    La ville « trois fois sainte » suscite parfois des comportements délirants : parmi la foule des voyageurs, pèlerins ou touristes qui se pressent à Jérusalem depuis des siècles, un petit nombre est victime de ce que les spécialistes appellent le syndrome de Jérusalem, sorte de bouffée délirante issue d’un choc émotionnel non maîtrisable lié à la proximité des Lieux saints. Chaque année, une quarantaine de personnes seraient hospitalisés à Jérusalem pour ce type de symptômes.

    Une étude tout à fait sérieuse des médecins de l’hôpital psychiatrique de Kfar Shaul à Jérusalem a été publiée à ce propos dans le British Journal of Psychiatry, dont on peut trouver ici une traduction française.

    RépondreSupprimer

 
Compteur pour blog gratuit VOL PAS CHER