vendredi 31 décembre 2010

La psychologie, la psychopathologie.


Freud et la schizophrénie.

L’erreur: la schizophrénie n’est pas une névrose mais une psychose.
La schizophrénie n’est pas un état psychique mais une réelle maladie du cerveau.

Ce sont des impostures exercées aux dépens de véritables malades psychotiques qu'elle prétend "soigner" sans y parvenir ; c'est, en plus, un dangereux charlatanisme.
L’erreur consiste à croire qu'il est possible de transposer aux malades mentaux les conclusions tirées d’observations faites sur des personnes en bonne santé.
De nombreuses explications du comportement laissent une impression de farfelu parce qu’elles expliquent des phénomènes psychologiques par d’autres phénomènes psychologiques tout aussi mystérieux [....]
Ces explications sont des arnaques.

http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/psychopathologie.htm

jeudi 23 décembre 2010

Positifs, négatifs, de discordance.


La dérégulation de la dopamine et de la sérotonine affecte les connexions de la pensée fonctionnelle.

Les symptômes de la maladie sous ses 3 formes :
Source : http://users.skynet.be/sisyphe/schizophrenie.asp

Les symptômes "positifs"

Ils ont pour particularités d'être généralement évidents (pathologie psychotique grave) ; très variables en intensité inconstants (peuvent tour à tour apparaître puis disparaître).
Ils sont donc souvent transitoires. Ils peuvent survenir après une phase aïgue bruyante, lors d'une période critique de la vie du sujet...

Ils sont caractérisés par des idées délirantes :

Il s'agit de convictions erronées constantes, non transitoires, qui ne sont pas partagées par d'autres et que le patient continu à considérer comme réelles même en présence de preuves démontrant le contraire.
Le patient peut être convaincu qu'il est poursuivi (délire de persécution), qu'il est Dieu (idées délirantes mystiques) ou qu'il est le centre (idées de référence) des événements qui se déroulent autour de lui.
Ces convictions erronées sont dues à un trouble du fonctionnement cérébral. Habituellement, elles ne peuvent pas être modifiées par des faits ou des arguments ; elles ne peuvent l'être que par le traitement.
Le patient est souvent incapable de comprendre que ses convictions sont erronées et qu'il est malade.

Les idées délirantes et les hallucinations sont réelles pour le patient.
C'est pourquoi ses comportements et sa conduite sont souvent incompréhensibles aux personnes saines.

Des hallucinations :

Ce sont des perceptions sensorielles qui ont leur source dans le cerveau de la personne plutôt qu'à l'extérieur.
Les hallucinations sont causées par la maladie. Les patients schizophrènes entendent parfois des voix (hallucinations auditives) qu'une personne saine placée dans la même situation n'entendrait pas ou voient des choses (hallucinations visuelles) que personne d'autre ne perçoit.
Ces perceptions sensorielles étranges sont souvent très perturbantes pour le patient qui éprouve parfois d'énormes difficultés à distinguer hallucinations et perceptions réelles.
Pour le patient, les voix sont réelles et il peut donc agir en conséquence, parfois d'une façon incompréhensible aux autres personnes.
Des troubles "positifs" de la pensée formelle :
Les personnes souffrant de schizophrénie peuvent être incapable de penser ou de communiquer de manière logique. Leur pensée et leur discours deviennent désorganisés et difficile à suivre.
Des affects inadaptés :
Réactions affectives imprévisibles, paradoxales (généralement des éclats de rire immotivés, des variations brusques de l'humeur...)
Des symptômes psycho-moteurs :
Mimiques, paramimies...

Les symptômes "négatifs"

Ils ont pour particularités d'être permanents, constants, plus ou moins marqués mais varient peu une fois installés.
Ils sont difficiles à distinguer et à évaluer avec certitude lors des phases «productives »" où les symptômes positifs tendent à les occulter.

Ils sont caractérisés par :

Des troubles de l'attention et de la concentration.
Attachement excessif aux détails, distractibilité, difficultés d'apprentissage, etc.
Des troubles de l'abstraction, du langage et du jugement.
Manie difficilement les notions, abstraites, néologismes, illogismes, faiblesse du jugement, etc.
Des troubles de l'affectivité.
Désintérêt, défaut d'empathie, retrait affectif, etc.
Des troubles de l'initiative et de la réalisation pratique.
Apathie, aboulie, indécision, etc.
Des difficultés dans le maniement des relations et de la communication sociales.
La pauvreté de la pensée.
Les patients peuvent devenir très peu portés à s'exprimer spontanément et peuvent présenter un ralentissement général de la pensée, voir même une absence d'idée.

Les symptômes de "discordance"

Réunion inextricable de symptômes positifs et négatifs.
Une dysharmonie générale se reflète au niveau de la pensée - mélange surprenant d'hermétisme et de limpidité -, et de l'intelligence, manifestement amoindrie dans son efficience pratique tout en conservant intactes d'excellentes facultés de jugement critique comme en témoignent la justesse de certaines remarques.

L’essentiel : http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Schizophrenie.htm

jeudi 16 décembre 2010

La folie de l’illumination


Et la pseudo-illumination de la folie.

L’étroite relation entre sainteté/illumination et folie.
Conférence élabore du symposium « cingle ou illumine ? »
Par Douwe Tiemersma - 2001

Extraits:
La sainteté et ses rapports avec la folie.
Au cours de l’histoire, sainteté et folie ont souvent été confondues.
Ce fait est valable pour toutes les cultures.
Dans l’ancienne Judée, le prophète était souvent considéré comme fou, ce qui rassurait les esprits simples. Les actes de Jésus donnèrent aussi à la plupart de ses contemporains des doutes quant à son équilibre mental.
Paul ne disait-il pas : « Nous sommes les fous de la volonté du Christ ».
Cependant, plusieurs de ces personnes ont été sanctifiées. Ainsi, St François d’Assise qui, aux yeux de ses contemporains, se comportait souvent comme un fou.
Il circule de nombreuses histoires à propos de « saints fous » et de « sages fous », dans la tradition du soufisme, de l’hindouisme, du bouddhisme tibétain et du bouddhisme zen.
Il est vrai que beaucoup « d’illuminés » ont mené et mènent encore une existence discrète mais le lien avec la folie est toujours présent....Les frontières entre spiritualité et psychose ne sont pas distinctes.
L’espace spirituel sur la voie psychopathologique.
Celui qui est devenu psychotique ou qui tend vers une psychose, s’est, auparavant, souvent intéressé à la spiritualité.
Il y a donc une certaine analogie avec celui qui s’est engagé dans la voie de la spiritualité....

L'essentiel :
http://champion20.monsite-orange.fr

jeudi 9 décembre 2010

UN CURÉ DE LUXE


Actualité.
Diffusé par: http://associations.midiblogs.com

Charité bien ordonnée commençant par soi-même, en vingt ans, l'économe du diocèse d'Ajaccio avait détourné pour deux millions d'euros de chèques remis par les fidèles au profit des pauvres.

Cet ancien curé du village de Calacuccia possédait 28 comptes en banque entre l'île et la Côte d'Azur. Il s'acquittait de l'impôt sur la fortune
(*), possédait un important patrimoine immobilier dans l'île et sur le continent et roulait en Ferrari.

Condamné en juin dernier par le tribunal correctionnel d'Ajaccio à deux ans de prison ferme, 100 000 euros d'amende et trois ans d'interdiction de droits civiques, l'ancien prêtre, âgé de 64 ans, était rejugé en appel le 2 décembre 2010.

Au cours de l'audience, le ministère public a requis la confirmation de la peine prononcée en première instance, mais un ange a dû passer sur le tribunal, puisque qu'il a accédé à la demande de ses trois avocats de le remettre en liberté en attendant le délibéré du jugement en janvier prochain.
Serait-ce l'annonce d'un miracle judiciaire ?

(*) Cà c’est bien.
Et ce n’est pas au paradis qu’il roulera en Ferrari.
Pourquoi les commandements sont écrits à la deuxième personne et pas à la première ?
La religion dit : « Tu ne mentiras pas » et non : « Je ne mentirai pas ».

jeudi 2 décembre 2010

La fin du monde...



Une vision psychotique récurrente de ceux qui perdent la "boule".
La fin du monde et des comètes...

Celle de 1859.
Par Maurice Champion.

Celle de 2012.
Par Maurice Champion.

http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/2012.htm

dimanche 28 novembre 2010

Sur la chaîne LCP -Public Sénat:

Rediffusion le dimanche 28/11/2010 à 18h00 et le vendredi 03/12/2010 à 16h45
Durée : 52 minutes

En 2010 en France, la folie déborde dans les rues et dans les prisons. Faute d'avoir trouvé une prise en charge adéquate dans les services d'une psychiatrie publique en crise profonde, de moyens et de valeurs, ces malades psychotiques chroniques se retrouvent de plus en plus exclus de la société. La réponse des pouvoirs publics s'est jusqu'ici focalisée sur des questions sécuritaires, au grand dam des patients, de leurs familles et des professionnels qui s'alarment de voir désormais remise en cause leur conception humaniste de la psychiatrie, née il y a cinquante ans. Au moment où le gouvernement s'apprête à réformer la psychiatrie au profit d'une nouvelle politique de «santé mentale» pour tous, avec des programmes de prévention, dans les écoles, dans les entreprises, quelle place notre société réserve-t-elle encore à la folie ? Un documentaire de Philippe Borrel.

J’aurai bien des commentaires dérangeants à faire.
Nous parents, nous n’avons pas de fous mais totalement des personnes en maladie.
Alors où sont les fous ?
Sacrée maladie !!!
Mais à qui l’a-t-il dit ?
http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Mais-a-qui-l-a-t-il-dit.htm

jeudi 25 novembre 2010

Chemin des alliances.


Association qui a pour objectif de créer, à Montpellier, une maison-relais, lieu d’accueil et de vie pour personnes en difficulté psychique ou sociale :

http://cheminsdesalliances.free.fr

Réseau IAF
IAF réseau (association loi 1901) a été créée le 20 mars 2007 par l'association "Les Invités au Festin", qui a pour but global de lutter contre l'exclusion des personnes souffrant de troubles psychiques et sociaux. La mission de IAF réseau est d'assurer la reproduction sur le territoire national et international de lieux d'accueil et de vie reposant sur le même concept que la maison pilote, la Maison des Sources, basée à Besançon, sur un concept de psychiatrie citoyenne.

Nous sommes des personnes qui pour une raison ou une autre, dans leur vie, ont été sensibilisées par les difficultés rencontrées par les personnes à cause du manque de structure en aval de l’hôpital psychiatrique: des parents de personnes en difficultés psychiques, des usagers de la psychiatrie, des professionnels dans le social ou la santé, des personnes qui veulent tout simplement s'investir dans un projet au service des personnes en difficulté psychique ou sociale.

Nous voulons créer un lieu où force et faiblesse, normalité et anormalité, maladie, exclusion… sont des mots sans intérêt parce que ce qui compte c’est de vivre avec toutes les facettes et les dimensions de notre être.

Le projet de Chemins des alliances propose la création d’une structure de vie de petite dimension (12 à 15 appartements de type T1) pour accueillir des personnes en souffrance psychique ou sociale. Cette structure d’hébergement sera couplée à un accueil de jour de type GEM ouvert conjointement aux personnes résidantes et à des personnes extérieures.

La structure sera gérée par Chemins des alliances et animée par des salariés, des bénévoles, les résidents et les participants dans un esprit de fraternité, de partage, d’égalité, de liberté et de solidarité.

jeudi 18 novembre 2010

La crise du milieu de la vie.


Par Lucien Millet - ancien chef de clinique neuropsychiatrique.
Document réédité en 2003 aux éditions Masson.
Source : http://coranix.org/biblio/crise40.htm

L’une de ses conclusions
Le cas de Mahomet eut été très banal s’il n’avait été à l’origine d’un phénomène religieux qui, par sa nature particulière, aura des répercussions socio-politiques considérables et durables. Aujourd’hui encore, près d’un milliard d’hommes et de femmes sont assujettis aux délires de ce malade mental !
L’essentiel : http://champion20.monsite-orange.fr

lundi 15 novembre 2010

Schizophrénie, l'ennemie intime.


Le mardi 16 novembre 2010 sur France 5 à 20h30

« Schizophrénie, l'ennemie intime » sera le thème de l'émission « Enquête de santé » présentée par Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse.

A l'issue de l'émission, le service écoute famille de l'Unafam se mettra à la disposition des téléspectateurs désireux de poser des questions par internet, sur un « tchat » mis en place par www.bonjour-docteur.com , pour une durée d'une heure.
Par ailleurs, le numéro d' « écoute famille » sera annoncé pour ceux des téléspectateurs qui voudraient joindre le service ultérieurement.

jeudi 11 novembre 2010

ZORNproject.


Schizophrénie et écriture.
Nous recherchons des auteurs bénévoles pour alimenter cette réflexion.


ZORNproject, c'est une réunion de textes, fictifs, originaux, autour d'un thème : l'écriture schizophrénique.
La ligne directrice : des textes courts, de fiction dont la seule contrainte est de rentrer dans l'association schizophrénie et écriture.

Soyez inspirés et surprenez-nous !

jeudi 4 novembre 2010

jeudi 28 octobre 2010

Religions et psychiatrie.


Le courrier récurrent que je reçois :
« C'était la thèse des polices politiques totalitaires: la religion comme maladie mentale qui appelle un traitement psychiatrique. »

Cette allusion sur la psychiatrie des pays totalitaires est symptomatique de ceux et celles qui n’ont pas d’arguments face à la réalité de cette maladie dont particulièrement la schizophrénie religieuse.
Malgré tout, c’est une bonne remarque sur ce qu’est l’extrémité inhumaine que font subir tous les dicteurs paranoïaques avec leurs visions d’un monde reflétant leurs délires.
De grands malades mentaux qui se prennent pour un « Dieu » en tentant de révolutionner la société imaginée par leurs têtes psychotiques mystiques. Une oppression dictatoriale envers leurs opposants qu’ils considèrent comme les envoyés du « Diable ». Ceux qui ne sont pas avec moi, sont mes ennemis qu’il faut éradiquer…
Croyants, c’est dans cette identique logique que vous défendez la liberté religieuse. A la fin du monde « Dieu » appliquera le « Jugement dernier » à la lettre: « Le Paradis » pour les croyants qui le soutiennent et « L’Enfer » pour ceux qui n’ont pas obéi à ses dogmes, lesquels seront voués au feu de la souffrance éternelle.
Les relais de Dieu ainsi que les dictateurs sont dans la même ligne psychotique ; Et ce sont de beaux parleurs dans une stratégie écrite et intouchable qui vous semble logique et sans faille. Des méthodes appelant de nombreux adeptes pour un faux avenir paradisiaque mais psychotique.
Ma démarche est bien à cette inverse, laquelle n’est pas de faire entrer nos jeunes en psychiatrie, mais de les en faire sortir afin qu’ils puissent vivre dans des conditions moins oppressantes mentalement. Et cela ne pourra se réaliser que par un explicatif clair et rationnel de compréhension de leurs symptômes, de leurs hallucinations, de leur souffrance bien inutile.
J’ai même bien compris que la société civile n’est pas prête à aller dans ce sens, on appelle cela notre « culture sociétale » vieille de millénaires et ce sera bien plus ardu que de passer de la terre plate à la terre ronde.
L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 21 octobre 2010

Schizophrénie mystique


Le passage de la psychose latente à la psychose révélée.
Passage nommé « décompensation » suivi de ses délires mystiques.

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:wmGXEvPO-nMJ:www.samuelpfeifer.com/fr/ACC/Session-03-Delires-religieux.ppt+neurologie+psychose+mystique&cd=24&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

Un étudiant fort intelligent néglige ses études, coupe tous les contacts sociaux et est finalement amené à la clinique psychiatrique par ses parents.
Il prétend être converti au bouddhisme et demande la permission de faire un pèlerinage au Tibet.
Il part sans préparatifs.
Trois jours après, il appelle depuis Munich.

Il avait dormi dans un parc et un moustique l’avait piqué.
Maintenant, il ne voulait plus continuer son voyage, mais rentrer à la maison.

L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

mardi 12 octobre 2010

Ce lundi…


Une mère courageuse, pleine de ténacité, a perdu la bataille.

Une bataille menée sans relâche, depuis de nombreuses années, pour soutenir son fils au quotidien, l’aider à se sortir de cette maladie tant destructrice.

Sa souffrance a été plus forte que l’amour de sa mère.
Dans la nuit de dimanche à lundi, Emmanuel a mis fin à ses jours.

Bien souvent, nous avons communiqué, on s’est rencontré, avec l’espoir que nos enfants puissent un jour comprendre leur mal, se soigner, avoir une lueur d’espoir sur leur vie devenue si négative.
Que chacun comprenne, que cette maladie n’est pas une affaire personnelle réduite aux familles des malades ; il faut aussi sortir de cette culture de déni sociétal source d’incompréhension de nos souffrants.

Dans ma grande pensée pour Emmanuel, je rends un grand hommage à cette mère volontaire pour son action et qui doit retrouver « une vie » sans celui qui lui a été le plus cher, son fils unique.

Maurice Champion.

jeudi 7 octobre 2010

Meurtres - La peur des schizophrènes.


Par Didier Déniel
www3.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/meurtres-la-peur-des-schizophrenes-10-05-2010-906843.php

Mai 2010.
Ce mois-ci, un homicide a été commis à Brest sur fond de schizophrénie. Une semaine plus tard, le décès d'un chauffeur de taxi en région parisienne a ému la population. Nous avons voulu en savoir plus sur les raisons qui poussent ces malades mentaux à passer à l'acte.

De nombreux cas de schizophrénie évoqués dans nos colonnes.
Le 17 avril, à Brest, une mère de famille était tuée de 20 coups de couteau.
Le père, grièvement blessé, ne devait son salut qu'à l'intervention d'un voisin. À l'arrivée de la police, leur fils, Mathieu, âgé de 21 ans, était interpellé et conduit aux urgences psychiatriques de l'hôpital de la Cavale Blanche. Le 25 avril, un chauffeur de taxi qui jouait avec son fils a été poignardé par un individu à Clichy-la-Garenne.
Les deux meurtriers présumés avaient été diagnostiqués schizophrènes.
Tout comme cet homme qui, le 2 avril, à Paris, aurait poussé sur les rails du métro un voyageur alors que le convoi arrivait en gare. Il est admis que les schizophrènes sont potentiellement plus dangereux que les personnes ne souffrant pas de pathologie psychiatrique. «C'est indéniable, explique le professeur Michel Bénézech, spécialiste en psychiatrie médicale et conseiller de la gendarmerie nationale dans les enquêtes criminelles.
10% des homicides sont commis par des personnes psychotiques, dont une grande majorité de schizophrènes paranoïaques.
Le risque de violence dans cette population est bien plus élevé. Violences contre les autres mais aussi contre soi. Car on estime que 10% de ces personnes ont de réelles tendances suicidaires.

jeudi 30 septembre 2010

Hallucinations auditives, visuelles.


Voix célestes, tromperies volontaires ou réels troubles de la santé mentale ?
ESPRITS LIBRES par Chantal Crabère.
www.ripostelaique.com/Voix-celestes-tromperies.html
A l’origine des croyances, des religions, on a souvent des personnages charismatiques, jugés supérieurs par les contacts qu’ils auraient pu avoir avec une force inconnue, généralement dénommée Dieu.
Certains ont eu un succès fou puisqu’ils sont, soit à l’origine de leur création, soit des maillons importants de la chaîne des grandes religions : Abraham, Moïse, Jésus, Mahomet, Bouddah etc.. D’autres, plus petits éléments de la chaîne, continuent ponctuellement, pour montrer que ça marche encore, d’entretenir l’illusion (l’imposture ?)
Ils ont entendu des voix, ils ont vu, qui la vierge, qui une lumière, qui le diable en personne qu’il a fini par terrasser bien sûr !
Parmi nos grands mystiques français citons : Bernadette Soubirou, Jeanne d’Arc, le saint Curé d’Ars. Ces personnages saints, vénérés existent dans les religions les plus diverses.
Il se bâtit autour d’eux des rites, des rencontres, type pèlerinages, sur des sites où l’on peut tout à la fois venir se recueillir, prier, mais aussi faire du business au plus grand bonheur des marchands des lieux.

jeudi 23 septembre 2010

Détection précoce par l’entourage.


Signes symptômes avant-coureurs.
Les proches sont les mieux placés pour remarquer les changements d’attitudes comportementales d’une personne : Famille, amis, enseignants...
1 - La personne se replie sur elle-même. (Et passe peu de temps avec les gens de son âge.)
2 - Pertes de mémoire. (La personne ne se rappelle plus où elle range ses affaires).
3 - Troubles de la perception (Les objets changent soudain de forme ou de couleur).
4 - Paranoïa : la personne croit que l'on complote dans son dos.
5 - Intérêt très marqué pour de domaine de l’irréalité (Des sujets comme la religion, la philosophie, les sciences occultes.)
6 - Troubles de la pensée (Des raisonnements abstraits, incohérents ou illogiques).
7 - Troubles de l'attention (La personne est facilement distraite).
8 - Dépression.
9 - Agressivité, irritabilité, hostilité incompréhensible.
10 - Manque d'énergie.
11 - Troubles du sommeil (La personne dort pendant la journée et reste éveillée la nuit).
12 - Peur, tremblements dans les mains ou dans la voix.
13 - Perte d'appétit ou au contraire appétit dévorant.
14 - Détérioration de l'hygiène personnelle (ne se lave plus que rarement).
15 - Difficultés d'insertion.
16 - Croyances erronées.

mardi 7 septembre 2010


Larguer les amarres du réel.
Source de l’article :
www.larecherche.fr
Visuelles ou auditives, provoquées par la maladie ou par la prise de stupéfiants, les hallucinations sont d’une extrême diversité.
On pourrait le rapprocher d´une autre citation, de la mystique du XIIe siècle Hildegard von Bingen :
« Les cieux s´ouvrirent et une lumière d´une brillance exceptionnelle s´engouffra dans mon esprit. Et cela embrasa mon coeur tout entier comme une flamme, non pas brûlante mais réchauffante... Et soudain, je compris le sens des Livres.»
Citation qu´aujourd´hui on interpréterait comme une hallucination, migraineuse ou schizophrénique, plutôt que comme une apparition divine.

Si vous savez quelles en sont les différences, n’hésitez pas à le faire savoir...
Celles qui ont vu la Vierge, comment l’ont-elles reconnue ?
- Telle qu’elle était à son époque ;
- Comme imagée dans les livres religieux avec ses éclats de lumière.
L’apparition n’est qu’un leurre hallucinatoire, qu’elle provienne de la maladie psychique ou par le prise d’hallucinogènes.
L’essentiel :
http://champion20.monsite.orange.fr

mercredi 18 août 2010

Hallucinations psychotiques et religieuses.


Par Donovan Hilton Rawcliffe
Illusions and Delusions of the Supernatural and the Occult. (1988)

Hallucination miraculeuse :
« Là où l´on croit aux miracles, il y aura toujours des preuves confirmant leur existence.
Dans le cas des statues et des peintures qui bougent, la croyance produit l'hallucination et l'hallucination confirme la croyance. »

Falsification rétrospective :
« La version déformée est mémorisée, renforçant la croyance en une histoire remarquable.
Falsification par laquelle on raconte une histoire extraordinaire, reprise ensuite avec des embellissements et restructurée de sorte que les points favorables sont mis en valeur alors que les points défavorables sont abandonnés. »

La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 12 août 2010

Cannabis et Chrétienté.


La Plante de la Gentillesse.
Source :
www2.esoblogs.net/2372/la-plante-de-la-gentillesse-cannabis-et-chretiente
Par Chris Bennett
« Dans le numéro de juin 2002 de « High Times », nous avons discuté de l’utilisation du cannabis dans la préparation de l’huile de consécration et de l’encens du Temple, et c’est en retraçant l’histoire de ces produits enrichis au cannabis que nous avons pu démontrer leur utilisation continue jusqu’à la période du Nouveau Testament.
En fait, si Jésus n’avait pas utilisé l’antique huile de consécration enrichie au cannabis, il n’aurait jamais pu prétendre au titre de Christ ! »
Si votre fils vous affirmait cette déclaration : « Tu n’es pas mon père, je suis le fils de Dieu ».
Qu’en penseriez-vous ?
L’essentiel sur l’irréalité : http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 5 août 2010

Pourquoi les religions ne sont plus crédibles.


Parce qu’elles ne peuvent reconnaître les maladies du cerveau.
Pour toutes les religions et sectes, le cerveau ne peut être que parfait car il est le lieu privilégié de communication avec Dieu, lequel est associé à l’âme (un mot sans contenu perceptible.) ; donc Dieu ne peut avoir créer l’Homme avec un cerveau défaillant, ce serait totalement illogique du fait de cette inviolable utilité indiscutable pour tous les croyants.
Alors comment les religions et sectes se jouent-elles avec la réalité psychiatrique des malades notamment en schizophrénie ou en épilepsie (et quelques fois les deux en simultané) dont les troubles de violences sont inhérents dont particulièrement lors des décompensations.
Simple, il suffit de laisser croire qu’il s’agit de la possession du Diable Satan.
Leur réponse à cette souffrance est donc l’exorcisme, le traitement religieux préconisé et toujours en vigueur de par le monde dont en France.
Une technique moyenâgeuse qui ne peut que perdurer, car se rallier à l’hypothèse médicale psychiatrique d’une altération génétique mettrait « out » le principe même de cette relation privilégiée Dieu/Homme, l’assise des croyances dont les institutions manipulatrices sont les religions et les sectes.
Alors quelle stratégie pour perdurer (Lu dans la presse) :
« Laïcs et religieux s’inquiètent du retour de Satan.
Alors que l´Eglise réédite un ouvrage sur l´exorcisme pour la première fois depuis 1614, l´Etat s’alarme de la recrudescence de pratiques.
Le nouveau Rituel de l’exorcisme a été distribué, il y a quelques semaines en France, à l’occasion du discret congrès des prêtres catholiques exerçant cette spécialité. Et, pour la première fois, le texte a été traduit du latin vers les langues nationales, notamment le français.
Autre nouveauté, il invite désormais très clairement les prêtres exorcistes à se rapprocher de la médecine et de la psychiatrie pour affiner leur discernement. »
L’essentiel sur la schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 29 juillet 2010

“Shank3” ou la découverte d’un gène prédisposant.



Publication PNAS - Actualité d’avril 2010
www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-schizophrenie-shank3-ou-la-deacutecouverte-dun-gegravene-preacutedisposant-_3022.htm
SCHIZOPHRENIE :
Une équipe internationale a découvert que certaines mutations génétiques, sur un gène nommé “Shank3” pourraient prédisposer des individus à la schizophrénie. Cette étude, publiée dans l’édition du 5 avril des PNAS (Proceedings of the national Academy of Sciences) propose une nouvelle approche des causes de la maladie et représente un pas de plus vers le dépistage et des traitements.
La schizophrénie est une maladie mentale qui touche environ 0,7% de la population adulte, principalement de la tranche d'âge 15-35 ans. Si son incidence est faible (3-10.000), la prévalence est élevée en raison de la chronicité. 24 millions de personnes seraient atteintes de schizophrénie dans le monde mais plus de 50% des personnes atteintes ne recevraient pas les soins appropriés. Une maladie qui se caractérise entre autres signes par des modifications dans le processus de la pensée et dans le comportement et qui entraîne une altération des émotions et parfois des hallucinations.
Mon site :
http://champion20.monsite.orange.fr

mercredi 21 juillet 2010

jeudi 15 juillet 2010

Honte à la justice.


La mère - âgée de 79 ans - d'un schizophrène - 36 ans - traduite en justice par ses voisins inquiets.
Et condamnée à verser 1.500 euros de dommage et intérêts pour troubles de voisinage.

Imaginez-vous ce qu’est pour les parents de vivre au quotidien auprès de nos malades ?
Parents d’enfants schizophrènes, majeurs depuis bien des années, sommes-nous en plus responsables des crises liées à cette maladie ?
Si nos enfants sont dans cette situation, c’est une hospitalisation qui est indispensable.
A quand le suivi psychiatrique périodique pour une prise en charge éventuelle de nos malades en périodes critiques ?
A quand la prévention explicative à tous les jeunes de ce qu’est le contenu des symptômes hallucinatoires ?
Mettons nos schizophrènes en état de comprendre leur souffrance, dès les premières manifestations de leur état psychique, et d’aller se soigner en urgence, de ne pas attendre que cette maladie dégénère et devienne irréversible ...
http://pagesperso-orange.fr/maurice.champion20/Mere-schizophrene-justice.htm

mercredi 7 juillet 2010

Conscience altérée et communion avec Dieu.

Un artefact du cerveau humain?

Les rumeurs de prétendues communications avec le monde de l'esprit ont été chose courante dans toutes les civilisations depuis le début des temps historiques.
Le comportement anormal des individus se trouvant dans les états de conscience altérés associés à de tels événements a généralement effrayé les spectateurs qui attribuaient des pouvoirs mystérieux aux chamans s'adonnant à de telles pratiques.
Là où les forces de la nature étaient imputées aux bons ou aux mauvais esprits, on demandait aux chamans d'intervenir pour provoquer la pluie, pour protéger du tonnerre et pour guérir les malades. Les objets et rituels affectés à ces opérations étaient respectés et acquéraient une qualité "sacrée" afin de les distinguer des objets profanes et des gestes de tous les jours.

Définir le «sacré» permet de culpabiliser toutes personnes qui oseraient douter.
Dans la même logique l’apôtre Thomas - qui symbolise le doute et ne crut pas à la résurrection avant d’avoir vu les marques de la crucifixion – est l’homme symbole de ce qu’est un interdit consenti excluant de fait toute possibilité de remise en cause éclairée des dogmes religieux.
Mais je n’en doute pas, la manipulation mentale ce doit être autre chose.

L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

mercredi 30 juin 2010

Témoignage.


Mon petit frère est schizophrène et... ingénieur.
Pour Claudie Kammer, l’enfermement n’est pas la solution.
Cette Locminoise, dont un frère souffre de psychose depuis 20 ans, défend l’idée d’équipes mobiles intervenant à domicile, comme en Angleterre.
La première crise est survenue quand il était en classe préparatoire à Angers.
Un jour, mon frère Christophe a appelé en pleurs. Il était à bout. Mon père est allé le chercher. Un an plus tard, deuxième crise. L´hôpital Chubert-Vannes d´abord. Transféré à Saint-Avé, il y est resté quelques semaines. Il avait 22 ans.
La psychose, on ne connaissait pas du tout : pas d’antécédent dans la famille. C’était un choc. J’avais très mal au ventre. Je suis venu soutenir mes parents. On allait le voir tous les jours, dès qu’on pouvait.
L´enfermement n´est pas la solution.
En Angleterre, des équipes mobiles interviennent à domicile en urgence, lors des crises, sur demande.
On y développe l’hospitalisation à domicile des personnes déjà suivies. Les résultats de ce système ambulatoire en place depuis 10 ans sont très positifs : réduction des hospitalisations (nombre d’hospitalisations sans consentement jugulé), satisfaction des personnels soignants...
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 17 juin 2010

Fous de l’Inde.


De Régis AIRAULT Psychiatre.
« On croit que l´on va faire un voyage... mais bientôt, c´est le voyage qui vous fait ou vous défait".
Cette fragilité psychique peut être utilisée par les sectes, nombreuses en Inde.

L´auteur analyse, avec des mots simples, ce que le voyage en Inde provoque chez les Occidentaux : une émotion si intense qu´elle peut faire "basculer" certains voyageurs dans un délire... qui régresse, heureusement, dès qu´on rentre dans le pays d´origine !
L´Inde semble agir comme un révélateur et le voyage peut alors être la cause d´une décompensation psychique aiguë chez des personnes qui jusque là étaient "normales".
Le voyage en Inde est souvent vécu comme un voyage initiatique, parfois pathogène. L´Inde vous emporte dans un vertige...Climat religieux intense, temporalité multiple, absence de limite nette entre le réel et l´imaginaire, la vie et la mort...
Le voyageur occidental vacille sur le socle de ses certitudes et vit des phénomènes intenses de déréalisation et/ou de dépersonnalisation, avec réelle perte identitaire et surgissement de l´inconscient. Sentiment d´étrangeté mêlé d´exaltation, d´angoisse mêlée de délire, de bien-être mêlé de joie intense : Impression d´être "pleinement vivant, totalement libre, avec un sentiment d´appartenance à l´universel, simple élément parmi les éléments" : ce que l´auteur appelle le "sentiment océanique".
Le voyage en Inde "remue", assurément !
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 10 juin 2010

Hallucinations auditives et visuelles.


Les fausses interprétations des hallucinations perçues en font les dogmes intangibles que sont les assises religieuses.
Dieu parlerait, montrerait, mais n’écrit jamais à personne.
«Les hallucinations auditives verbales sont la perception de voix qui procurent la même sensation immédiate de réalité qu´une perception réelle en l´absence de stimulations externes de l´appareil auditif.
Elles doivent être distinguées des illusions où un stimulus extérieur est mal perçu ou mal interprété.
La personne a l´impression que les voix proviennent de l´extérieur de sa tête et qu´elle les entend réellement par les oreilles.
Il peut s´agir d´une ou plusieurs voix qui s´adressent au sujet à la seconde ou à la troisième personne. »
Philippe Rouby - Psychiatre en exercice.
«Quand le ciel s´ouvre et que Dieu m´appelle par mon nom... c´est que la psychose a pris le dessus.
La folie c´est quelqu´un qui te donne des ordres ; tu penses que c´est Dieu ou le fantôme de ton père et en fin de compte tu t´aperçois que c´est ta propre pensée qui se retourne contre toi pour te persécuter.»
Les fondements des croyances religieuses sont bâtis à partir de perceptions reçues plus vraies que la réalité
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

mercredi 2 juin 2010

Santé mentale : un bilan s´impose!


Par Marie-Eve Landreville sur le site canadien de Alpabem.
Site :
www.alpabem.qc.ca/voir.php?id=165
Court extrait :
« Vers l´an 100 de notre ère, il est d´usage de traiter les esprits malades par le fouet, la douche froide et autres.
Par la suite, la folie sera beaucoup associée à la possession de l'âme par le diable, aux mauvais astres et à la sorcellerie.
Le remède : l´exorcisme et plus tard l´inquisition. »

Et l’exorcisme est encore d'actualité de nos jours !!
On ne peut justifier Dieu que par le Diable.
Jusqu’à quand seront nous les béquilles de la religion ?
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

mercredi 26 mai 2010

Un spécialiste.


Un écrit de Jean-Paul II.

"En réalité, le développement moderne des sciences apporte d´innombrables effets positifs qui sont toujours reconnus.
Dans le même temps cependant, il faut admettre que la tendance à considérer vrai uniquement ce qui est expérimentable, constitue une limitation à la raison humaine et produit une terrible schizophrénie désormais évidente, en raison de laquelle coexistent le rationalisme et le matérialisme, l’hypertechnologie et l´instinct déchaîné.

Il est urgent par conséquent de redécouvrir de façon nouvelle la rationalité humaine ouverte à la lumière du Logos divin et à sa parfaite révélation qui est Jésus Christ, Fils de Dieu fait homme.
Lorsque la foi chrétienne est authentique elle ne mortifie pas la liberté et la raison humaine ; et alors, pourquoi la foi et la raison doivent-elles avoir peur l´une de l´autre si le fait de se rencontrer et de dialoguer leur permet de mieux s´exprimer ?

La foi suppose la raison et la perfection, et la raison, éclairée par la foi, trouve la force pour s’élever à la connaissance de Dieu et des réalités spirituelles.
La raison humaine ne perd rien en s’ouvrant aux contenus de la foi, ceux-ci demandent au contraire son adhésion libre et consciente. "

Si votre fils affirmait cette déclaration : « Tu n’es pas mon père, je suis le fils de Dieu » qu’en penseriez-vous ?
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

samedi 15 mai 2010

Dépistage.


Une analyse de sang pourrait dès cette année dépister la schizophrénie
www.medicms.be/dt4/depistage-schizophrenie.htm
Janvier 2010.

Selon un article paru en janvier 2010, dans le magazine Chemical and Engineering News de la société chimique américaine, une analyse de sang pourrait diagnostiquer, dès cette année, la schizophrénie. Cette affection est la forme la plus sérieuse de maladie mentale. Elle atteint plus de 2 millions de personnes aux Etats-Unis et des millions d'autres dans le monde entier.

Les scientifiques ont déjà identifié plusieurs bio marqueurs de la schizophrénie dans le sang et travaillent de concert avec une firme qui planifie de lancer un test de diagnostic en 2010. Le test pourrait aider à confirmer le diagnostic fait sur la base d'une évaluation psychiatrique. Il permettrait un diagnostic plus précoce et dès lors un traitement plus précoce des patients souffrant de cette affection.

L’essentiel :
http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 6 mai 2010

Imagerie cérébrale.


Derrière la schizophrénie.
Source : ashnack.boggpost.

Cette façon de faire permet une nouvelle théorie sur l´origine de la maladie; des erreurs de transmission au niveau neuronal.
Avec cette information en main, il sera possible de détecter plus facilement les gens qui en souffrent, et plus tôt dans la vie.
Par la même occasion, 49 différences au niveau de l´ADN ont été relevées chez ces gens.
Avec une méthode de détection et les clés de l´ADN, les morceaux se mettent en place pour créer un traitement.
Avec les possibilités de modification d´ADN, cette solution pourrait guérir les enfants avant que le cerveau soit fini de se développer et que le problème soit plus difficile à renverser.
Toutefois, comme les interactions précises qui causent cet état sont encore mal connues, ce n’est encore qu’une théorie.
Prometteuse, certes, mais encore qu’une théorie.
L’essentiel :
http://champion20.monsite.orange.fr

mercredi 28 avril 2010

Hallucinations mystiques.


Les vecteurs :
- Maladive schizophrénique par le désordre psychique d’irréalité suivi de ses délires mystiques alimentés par ses symptômes révélés (dits"positifs") ou intériorisés (dits "négatifs").
- Par la prise de stupéfiants hallucinatoires notamment du cannabis dont de nombreuses religions faisaient usage ; ce qui permet d’expliquer les visions collectives guidées par le « gourou ».
- Et certainement pour les plus « illuminés » par les deux effets des vecteurs hallucinatoires conjugués multipliant la perception d’être le personnage clé au centre du monde, de le partager, de le promouvoir, de le transmettre, de le faire adopter.
Plante de la gentillesse.
http://www2.esoblogs.net/2372/la-plante-de-la-gentillesse-cannabis-et-chretiente
Par votre moteur de recherche : «cannabis religion» et aussi la définition de ce qu’est un «enthéogène».)
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

samedi 24 avril 2010

Santé mentale et génétique.


Source : http://unafam47.blogspot.com
Une étude menée sur 9 millions de personnes durant trente ans confirme que la psychose maniaco-dépressive et la schizophrénie ont des origines génétiques communes.
Les maladies mentales restent un mystère pour les médecins à plus d´un titre, même si des progrès ont été faits, quant au diagnostic et à la prise en charge.
Aux heures de gloire de la psychanalyse et de l´antipsychiatrie, ces affections avaient été attribuées en partie à des troubles de l´interaction précoce mère-enfant, ou de la communication familiale.
Depuis, plusieurs enquêtes ont indiqué que le facteur génétique était important, mais n´était pas seul en cause.
La prédominance de la génétique par rapport à un contexte social est claire et ce, même si les facteurs environnementaux jouent un rôle non négligeable.
Sont suspectés, la grippe pendant la grossesse, certains rétrovirus endogènes, la toxoplasmose et le virus de l´herpès. À cela s´ajoutent les complications obstétricales, accouchement long et compliqué, infections périnatales. Mais aussi des antécédents de traumatisme dans l´enfance, abus sexuels, troubles affectifs.
En dépit de son caractère scientifique, la génétique n´est pas en mesure de prédire l´avenir?
L’essentiel :
http://champion20.monsite.orange.fr

vendredi 16 avril 2010

Secte et croyances.


Source forum AVIPOC.
A.V.I.P.O.C - Association de défense des Victimes de la Porte Ouverte Chrétienne.
De nombreux articles et témoignages sur ce site.
De George Carlin et posté par Alfred.
« La religion a en fait persuadé les individus qu´il y a un homme invisible -vivant dans le ciel- qui observe tout ce que tu fais à chaque instant.
Et cet homme invisible a une liste de dix choses qu´il ne faut pas que tu fasses.
Et si tu fais une de ses dix choses, il y a un endroit spécial, plein de feu et de fumée où l’on brûle, torture et supplicie, et où il t’enverra pour y vivre, souffrir, brûler, étouffer, hurler et pleurer pour toujours jusqu´à la fin des temps (...)
Mais il t’aime. »
Un texte plein de réalisme.
Mon site :
http://champion20.monsite.orange.fr

samedi 10 avril 2010

De bonne foi.


Richard Nelson Williamson, né en 1940 en Angleterre, est un évêque traditionaliste, surtout connu pour son négationnisme. ...
« Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz » ; je les ai vu...
« Je crois qu’il y a Dieu » ; je ne l’ai pas vu...
Et d’ajouter: «Toute ma vie, j’ai toujours cherché la vérité».
Il a eu son diplôme d’Evêque.

Rien à redire, tellement logique.
Edouard Zarifian – Psychiatre : Les jardiniers de la folie.
«On doute de la réalité, on ne doute jamais de son délire.»
L’essentiel sur l’irréalité :
http://champion20.monsite.orange.fr

vendredi 2 avril 2010

Psychanalyse des fanatiques.


Quand la peur des femmes mène le monde.
Article complet : www.bladi.net/forum/14139-peur-femmes-mene-monde
Un dossier dirigé par Catherine David - Le Nouvel Observateur.
Qu’y a-t-il dans la tête des fous de certitude?
Quoi de commun entre tous ces intégristes, religieux ou politiques, qui sont prêts à tout, à tuer et à mourir, pour leur «vérité»?
Et si derrière tous leurs discours il y avait une même pathologie: une névrose typiquement masculine?
Frustrations sexuelles, phobie des femmes, haine de l’autre - et de soi: qu’est-ce qui gouverne ces hommes qui prétendent gouverner les autres?
L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

samedi 27 mars 2010

Nouvelle molécule.


Novartis : lance le FANAPT contre la schizophrénie aux USA.
www.zonebourse.com/NOVARTIS-408414/actualite/NOVARTIS-lance-le-Fanapt-contre-la-schizophrenie-aux-USA-13304926/
Janvier 2010.

Novartis annonce aujourd'hui que le Fanapt est dorénavant disponible aux Etats-Unis, dans le cadre d'un traitement pour la schizophrénie chez l'adulte.
Ces cachets antipsychotiques, qu'il avaler deux fois par jour, ont reçu l'autorisation de l'agence américaine des médicaments (' FDA ') en mai dernier, rappelle le groupe pharmaceutique suisse dans un communiqué.
« La schizophrénie demeure une maladie difficile à traiter, c'est pourquoi le lancement du Fanapt est important car il existe un besoin de médications alternatives pour les individus souffrant de cette maladie », a expliqué Ludwig Hantson, le directeur général de la branche nord américaine de Novartis.
Pour mémoire, la schizophrénie est un désordre mental chronique et sévère, qui affecte 2,4 millions d'américains.


samedi 20 mars 2010

7ème année.



Les 7èmes Francophones de la Maladie Psychique.
Des dimanches 21 au 28 mars 2010.

Une maladie du cerveau d’origine génétique.
La schizophrénie est la plus invalidante des maladies psychiques.
Elle touche une population jeune.

samedi 13 mars 2010

21ème semaine.


21ème semaine d’information sur la santé mentale.
Du 15 au 21 mars 2010.

Comment en parler sans stigmatiser ?
Tout un programme !!!

Les professionnels, les patients et leurs proches, et tous leurs partenaires organisent des manifestations d’information et de réflexion.
La schizophrénie, les troubles bipolaires, la dépression sont des noms de maladie qui font peur ; surtout quand les personnes sont impliquées dans des faits divers surmédiatisés.
Comment en parler sans que cela désigne ou exclue les personnes concernées ?
Comment travailler avec les médias sans dramatiser ?

UNAFAM : Union Nationale des Amis et FAmilles de Malades psychiques.

Site : www.unafam.org

Association reconnue d’utilité publique.
Elle est l’interlocutrice privilégiée avec le gouvernement sur le handicap psychique pour défendre l’intérêt des familles.
Elle est présente dans chaque département.
Conférences, débats, conseils, intégration, soutien téléphonique.
Revue de liaison trimestrielle : « Un autre regard ».

Et mon site :
http://champion20.monsite.orange.fr

jeudi 4 mars 2010

Voyage à travers les ombres.


Théâtre « Le Hublot » - 87, rue Félix Faure - 92700 – Colombes
Les 17, 18, 19, 20, 24, 26, 27 mars à 20h30 et le 25 mars à 14h30
Site :
www.lehublot.com
Plus d’informations :
http://voyageatravers.canalblog.com
Téléphone : 01 47 60 10 13
E-mail :
contact@lehublot.org

samedi 27 février 2010

Avis de recherche.


Un adolescent de 17 ans, diagnostiqué schizophrène en fugue depuis plus d'un mois, reste toujours introuvable.
Voir l’article complet :
www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/02/25/article_un-adolescent-schizophrene-de-17-ans-en.shtml
Benjamin Wadoux habite dans le nord de la France près de Berk.
Il mesure 1,80 m, a les yeux marron et les cheveux bruns.
Le parquet de Boulogne sur Mer a ouvert une information judiciaire pour « disparition inquiétante ».
Contact : commissariat de Berck, Tél : 03 21 09 84 17.

samedi 20 février 2010

Que faire de nos fous ?


Un documentaire de Claire Lajeunie et Julie Zwobada,
Diffusée le 02/02, à 23h15 et re le 19 février sur France 3
Que faire de nos fous ?
Déjà le titre indique une connotation rétrograde, la schizophrénie est une maladie psychique, rien qu’une maladie dont la fragilité est génétique ; les malades ont un chemin douloureux qu’ils n’ont pas demandé.

Et la prévention...
Peut-être qu’avant de constater les dégâts, le mieux serait de faire de la prévention explicative afin que beaucoup de postulants comprennent dès les premiers symptômes leur souffrance, demandent une prise en charge thérapeutique urgente qui permettrait de ne pas rester prisonnier de leur incompréhensible maladie, voir de passer à côté en n’entrant pas en schizophrénie active. Et certainement ne pas avoir recours à l’alcool et aux drogues pour calmer leurs angoisses.

Le double langage.
Comprendre que cette maladie est déstabilisante parce-qu’incomprise du fait des symptômes positifs que sont les hallucinations : entendre des voix, voire l’inexistant.
Tant que dans les cultures religieuses, ceux qui entendent ou voient seront considérés être en contact avec Dieu : nos dénommés prophètes et autres saints et saintes, aucune prévention ne sera admise et rien ne bougera pour faire évoluer positivement vers un retrait significatif le nombre de nos malades et certainement diminuer la dureté subit.
C’est l’une des principales raisons à ce que la schizophrénie reste taboue avec son déni « culturel », car c’est une remise en cause du pouvoir religieux.

Soyez en certain : Religions et schizophrénie ne font qu’un.
Dieu a dit ; mais à qui l’a-t-il dit ? Dr P. Rouby psychiatre: «Quand le ciel s’ouvre et que Dieu m´appelle par mon nom... c’est que la psychose a pris le dessus». Alors pourquoi il est dit que « dieu » parle-t-il toujours dans la langue ou le patois de la personne ?
C’est comme les rêves et les cauchemars de nuit.
Une maladie ça ne se vénère pas, ça se combat ; je compte sur vous.
Hallucinant non!

L’essentiel :
http://champion20.monsite.orange.fr

lundi 15 février 2010

La psychose et le religieux.


Pourquoi un non-croyant ne peut convaincre un croyant sur son jugement d’irréalité ?
La réalité et l’irréalité sont deux zones cérébrales bien distinctes et qui ne communiquent pas entre elles.
Vivre dans l’irréalité des croyances, c’est faire abstraction et le rejet de toutes démonstrations logiques et vérifiables.
La dissociation cérébrale schizophrénique.
Elle est un viol de la pensée réfléchie qui ne peut donc admettre le contradictoire, dont notre origine évolutive des espèces sur des millions d’années ; parce-que cette version est conflictuelle au surfonctionnement cérébral altéré du psychotique ; une complexité cérébrale maladive qui prend tout son espace de réflexion. La réponse simpliste par l’immuable, où tout est crée par un Dieu, est le contrepoids à sa complexité.
Les arguments scientifiques.
Plus ils seront démontrés, plus ils seront réfutés par les croyants.
C’est pour cette raison que la religion fabrique son univers, son histoire parallèle à la vie qu’est sa création divine avec son enrobage de fausse vérité permettant ainsi à leurs délires mystiques maladifs d’asseoir tout cet imaginaire dans une production de textes pléthoriques. Cette surabondance défie tout ce que la communauté scientifique publie dans ses documents par la recherche de preuves tangibles.
Convaincre est inutile.
N’essayez donc jamais de convaincre un croyant à la réalité, vous ne serez même pas écouté et relégué parmi les incrédules. Et dans certaines religions extrémistes certainement catalogué(e) « Ennemi(e) de Dieu » passible de la peine d’un châtiment extrême.
Que la médication.
En schizophrénie tant que la médication, par la régulation de la neurotransmission dont les vecteurs sont la dopamine et la sérotonine, ne donnera ses effets de coupure avec l’irréalité, aucune autre voie explicative ne sera possible ; combattre cette maladie n’est donc résolvable que par la voie de la chimie médicale.
A quand les hosties au Zyprexa ?
L’essentiel :
http://champion20.monsite.orange.fr

samedi 6 février 2010

Virus mentaux.


Pourquoi les croyances fausses, religieuses ou laïques, sont-elles donc à ce point répandues ?
Source :
www.lesmutants.com/religionpath.htm

Sans doute parce qu´elles sont inscrites dans le fonctionnement même du cerveau.
Un exemple fort répandu de ces pathologies : la religion.

Pour un esprit sensé, il est difficile de croire que le monde a été créé en six jours, qu’une tablette d’argile est apparue sur une montagne, qu’une mer s’est ouverte en deux pour laisser passer une horde de fuyards, qu’un individu mort sur une croix est réapparu vivant peu après, que cet individu marchait sur l’eau et était né d’un Saint Esprit et d’une femme vierge, etc.
Bien que fausses, de telles assertions ont pourtant une capacité étonnante à circuler de cerveaux en cerveaux.
Richard Dawkins les a qualifiées à juste titre de "virus mentaux", vivant et prospérant comme leurs homologues biologiques aux dépens des cellules cérébrales qui les hébergent et les transmettent.
Notons au passage que les religions ne sont pas seules en cause. L´idéologie marxiste, la psychanalyse freudienne ou l´astrologie divinatoire sont des exemples de maladies mémétiques modernes.
Il est aussi certain que des croyances vraies se nommeraient «certitudes».
La schizophrénie :
http://champion20.monsite.orange.fr

samedi 30 janvier 2010

Nouvelle molécule.


Novartis : lance le FANAPT contre la schizophrénie aux USA.
www.zonebourse.com/NOVARTIS-408414/actualite/NOVARTIS-lance-le-Fanapt-contre-la-schizophrenie-aux-USA-13304926/
Janvier 2010.

Novartis annonce aujourd'hui que le Fanapt est dorénavant disponible aux Etats-Unis, dans le cadre d'un traitement pour la schizophrénie chez l'adulte.

Ces cachets antipsychotiques, qu'il avaler deux fois par jour, ont reçu l'autorisation de l'agence américaine des médicaments ('FDA') en mai dernier, rappelle le groupe pharmaceutique suisse dans un communiqué.

« La schizophrénie demeure une maladie difficile à traiter, c'est pourquoi le lancement du Fanapt est important car il existe un besoin de médications alternatives pour les individus souffrant de cette maladie », a expliqué Ludwig Hantson, le directeur général de la branche nord américaine de Novartis.

Pour mémoire, la schizophrénie est un désordre mental chronique et sévère, qui affecte 2,4 millions d'américains.

samedi 23 janvier 2010

A l’écoute des malades ?


Altérations cérébrales organiques.
Source :
www.mens-sana.be/schizof/notes/sc_577not.htm
Bien des psychiatres et de nombreux "thérapeutes" s’obstinent encore toujours à refuser de comprendre et d’admettre que les troubles schizophréniques sont la conséquence d’altérations cérébrales organiques, c'est-à-dire matérielles.
Ces altérations qu’ils nient ou veulent ignorer, on a aujourd’hui de multiples preuves de leur existence. Le refus de les reconnaître et d’en tenir compte constitue le principal obstacle à une aide efficace et vraiment utile aux malades, et il empêche de progresser dans notre compréhension des maladies mentales...
On semble s’obstiner à parler aux malades sans en être compris, et à affecter de les écouter sans réellement les comprendre bien qu’on le prétende: on se rend ainsi intéressant à un certain public et sans doute à soi-même, mais ce n´est pas de cette façon qu´on aide réellement les malades.
L’essentiel: http://champion20.monsite.orange.fr

dimanche 17 janvier 2010

Les jardiniers de la folie d'Edouard Zarifian


Edouard Zarifian (1941-2007), professeur de psychiatrie et de psychologie mentale.

Son document :
Edouard zarifian nous parle de la folie, pour l'ensemble de la population, la folie est un mot qui fait peur et les professionnels de la psychiatrie l'ont purement et simplement retiré de leur vocabulaire, traduisant ainsi l'incompréhension générale face à cette maladie mentale reconnue aujourd'hui comme telle.
La folie est représente par des troubles mentaux, un déséquilibre mental, une personne dérangée.
Mais qu'est ce que la folie ? Qui est fou ? Qui ne l'est pas ?
A ces questions fondamentales, l'auteur va nous avertir de manière abordable au commun des mortels, des tromperies dues au jargon utilisé par les professionnels de la psychiatrie. Il permettra de pouvoir réconforter le soulager les personnes en détresse.

Au sommaire :
- Qu'est-ce que la maladie mentale ?
- Le normal et le pathologique.
- Les médicaments du cerveau.
- L'homme objet.
- L'homme sujet.
- Folie et société.
- Les guerres de religion.
- Les jardiniers de la folie.
L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

lundi 11 janvier 2010

La vulnérabilité d’être schizophrène.


La plainte irrecevable du schizophrène, et de celui à qui on a fait une réputation de fou.
Source : http://coirault-neuburger.blog.lemonde.fr/2008/12/15/la-plainte-irrecevable-du-schizophrene-et-de-celui-a-qui-on-a-fait-une-reputation-de-fou-comme-cest-commode
Comme c’est commode!
Il n´est pas drôle d´être fou, ou plutôt il n´est pas drôle qu´on vous fasse une réputation de fou. Et surtout sur le plan pénal.
En effet votre parole est considérée comme folle donc votre témoignage aussi. Et donc notamment si vous vous faites agresser, si votre fils se fait agresser sous vos yeux, rien ne sert de se plaindre ou de porter plainte : on ne vous écoutera pas, voire on rira de vous.
Les données scientifiques mettent en évidence la vulnérabilité d´une personne atteinte de schizophrénie, bien plus souvent victime d´agressions, de vols et de viols qu´une personne non malade.
La prévalence des crimes violents *envers* les patients psychiatriques est 11,8 fois plus importante qu´en population générale.
La prévalence des vols sur personnes est quant à elle 140 fois plus élevée.
40 % des personnes sans abri présentant une schizophrénie se sont fait agresser au cours des six derniers mois.
Le risque pour une femme sans abri atteinte de schizophrénie d´être victime d´agression physique et de viol est tellement important que les chercheurs parlent d´expérience normative.
L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

mardi 5 janvier 2010

Schizophrénie et l’insight.


L'insight : Un morceau clé du casse tête que constitue le rétablissement.
Source : Société Québécoise de Schizophrénie.
Par Irene S. Levine est une journaliste pigiste et professeur de psychiatrie à New York University School of Medecine.
www.schizophrenie.qc.ca/FR/Defi/Articles/9-6Insight.html
Dans les premiers stades de l'apparition des symptômes, les personnes souffrant de schizophrénie, presque sans exception, ne réalisent pas qu'il y a chez elles quelque chose qui ne va pas bien.
Lorsqu'une personne qui vous est chère est malade et qu'elle refuse de prendre des médicaments, cela peut être très frustrant. Vous pouvez même en arriver à avoir envie de placer vos deux mains sur ses épaules, de la regarder droit dans les yeux et de crier : "Tu ne te rends donc pas compte que tu as besoin d'aide?" Si vous êtes un parent qui a déjà tenté cette approche, ne serait-ce qu'une seule fois, vous savez probablement que cette façon de faire ne marche pas et qu'elle peut même aggraver les choses.
Pour atteindre la prise de conscience.
- Le manque d'insight* est intimement lié à la non-adhésion au traitement et aux problèmes reliés à l'acceptation de la médication et au respect de l'ordonnance.
- Parce que le manque d'insight est un problème qui a peut-être une cause biologique, il ne faut pas penser que ce sera facile de convaincre une personne qu'elle est malade.
- Voyez à ce que la prise de ses médicaments soit le plus facile possible pour votre proche.
- Encouragez votre proche et trouvez toujours une façon de cultiver et de maintenir ses espoirs.
- Encouragez votre proche à rechercher des amis, des membres de sa famille, des intervenants qui peuvent l'écouter et lui offrir du soutien.
- Essayez d'acquérir le plus de connaissances possibles sur les maladies mentales. Joignez-vous à un groupe d'éducation mis sur pied à l'intention des familles.
- Manifestez à votre proche une chaleureuse empathie et beaucoup de compréhension.
- Dans les négociations avec votre proche, basez vos arguments sur ce qui le motive.
- Recherchez un médecin qui saura prendre le temps de bâtir une solide relation de confiance avec votre proche.
* L'insight est la découverte soudaine de la solution à un problème sans passer par une série d'essais-erreurs progressifs. Le manque d’insight est récurent en schizophrénie, il est sans aucun doute l’une des raisons du déni de maladie.
L'essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr
 
Compteur pour blog gratuit VOL PAS CHER